La concertation pour l'élaboration du Schéma de Cohérence et du Plan Climat est lancée
Voir la carte du pays
Château de Derval - Tour St Clair

Les vestiges du Château de Derval et de sa célèbre Tour Saint Clair se situent à 2 km au nord de Derval sur la route RD 44 en direction de Mouais.

Ce fut une des forteresses les plus puissantes de la Haute Bretagne au XII ème siècle. Elle était flanquée de neuf tours, tant grosses que petites, et entourée de fossés et d'un étang rempli d'eau courante. Château de Derval assiégé par Du Guesclin en 1373 Château de Derval assiégé par Du Guesclin en 1373

En 1341, éclate la guerre pour la succession au Duché de Bretagne. Les seigneurs de Derval et de Rougé choisissent le camp de Charles de Blois contre celui de l'autre prétendant, Jean de Montfort, allié aux Anglais.

En 1364, Charles de Blois est tué à la bataille d'Auray. Bonabes de Derval, vaincu, est dépossédé de son châteaut par le traité de Guérande. Jean de Montfort devient duc de Bretagne et fait don du château de Derval à son allié et ami, l'Anglais Robert Knolles, qui en fait une véritable forteresse.

En 1373, le Château de Derval fut assiégé par Du Guesclin et Bonabes IV de Rougé de Derval, à la tête de quatre cents gentilhommes bretons. Les assiégés se défendirent fortement pendant quelques temps, mais enfin ils capitulèrent, obtinrent un délai, et donnèrent des otages pour gage de parole. Le terme expiré, le duc d'Anjou se rendit lui même devant le château, et envoya un héraut pour sommer la garnison de se rendre. Knolles qui avait eu le temps de réparer ses fortifications, et de se mettre en défense, répondit qu'il n'avait consenti que malgré lui au traité, et qu'il ne rendrait palce que par la force des armes.

Le duc informé de la réponse des assiégés, leur fit dire que, si le château ne lui était pas rendu à l'instant, il allait couper la tête aux otages qu'on lui avait donnés. Knolles, transporté de colère, répliqua que ces menaces ne pouvaient l'intimider, mais que si on les exécutait, il userait de représailles. On ignorait les moyens qu'il pouvait avoir, et les otages furent amenés à la vue du château, où on leur trancha la tête. C'étaient deux chevaliers et un écuyer.

Knolles aperçut cette exécution et se vengea comme il l'avait dit. Il fit placer une espèce d'échafaud sur la fenêtre la plus élevée du château, et y fit à son tour décoller trois chevaliers et un écuyer qu'il tenait prisonniers. Leurs têtes tombèrent dans le fossé. A ce sanglant spectacle, le duc d'Anjou et le connétable Du Guesclin levèrent le siège.

En 1590, les troupes du duc de Mercoeur assiégèrent et prirent le Château de Derval. En 1593, la forteresse fut de nouveau assiégée et prise pour la dernière fois par les troupes d'Henri IV, qui en fit démolir toutes les fortifications, dont on ne voit plus aujourd'hui que les ruines.

La Tour Saint Clair, vestige du donjon du château, est la seule tour qui se dresse aujourd'hui entourée d'un important fossé où s'accumule l'eau en hiver. Un sentier pédestre est aménagé sur la butte entourant les douves permettant de découvrir les vestiges des fortifications et l'histoire du château avec des panneaux d'interprétation.

Citéo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales