La concertation pour l'élaboration du Schéma de Cohérence et du Plan Climat est lancée
Visiter
Evénements et sorties
Voir la carte du pays
Vous êtes dans : Visiter |  Evénements et sorties |  Vannerie de Lusanger | 
Vannerie de Lusanger

L'association « Vannerie Intercommunale Transmission Association Lusanger » (VITAL) propose des cours de vannerie, rempaillage, et dessins chaque semaine à Lusanger au lieudit « La Chaussée ». Réalisation d'une ruche par un vannier à Lusanger Réalisation d'une ruche par un vannier à Lusanger

Les cours de vannerie se déroulent le mardi de 14 h 00 à 17 h 00 et le vendredi de 19 h 00 à 22 h 00. Les cours de rempaillage se tiennent le jeudi de 14 h 00 à 17 h 00. Les cours de dessins sont organisés le vendredi de 14 h 00 à 17 h 00.

Les cours de dessin (crayon, mine de plomb, aquarelle...) sont assurés par André CHAMOT, formé à l'Ecole des Beaux Arts et l'Ecole Boulle de Paris (tel : 06 78 43 52 08).

L'association VITAL est présidée par Nadine URVOY, agricultrice (tel : 02 40 79 14 42). Les inscriptions sont à faire auprès de Danièle MENARD, secrétaire (tel : 06 73 35 20 62).

Une exposition porte ouverte présentant les réalisations des membres de l'association VITAL s'est déroulée les 17 et 18 mars 2012 à la salle des Menhirs à Lusanger.

La vannerie peut se pratiquer selon trois grandes techniques :

- la vannerie spiralée qui consiste en des brins de fibres formant un toron enroulé sur lui-même en spirale et généralement cousu. Elle utilise des matériaux très divers : herbes, feuilles, bois, paille de seigle (toron) cousu avec de l'écorce de ronce commune,

- la vannerie à nappes qui s'apparente au tissage et qui utilise le plus souvent des matières en forme de ruban, Vannerie à Lusanger Vannerie à Lusanger

- la vannerie tressée qui utilise deux (ou plus) brins flexibles entrecroisés appelés respectivement montants (éléments passifs formant la structure) et brins de clôture (éléments activés qui maintiennent la structure) et peut être en arceau ou clayonnée, c'est à dire « à montants parallèles ».

La pratique de la vannerie demande très peu d'outils :

- couteau de vannier
à bout légèrement recourbé,

- fendoirs faits de bois dur (buis, houx) destinés à fendre les brins d'osier dans leur longueur en trois ou quatre parties égales ;

- trusquin destiné à ôter la moelle des brins refendus et, en passes successives, à diminuer l'épaisseur pour obtenir des brins plats d'une grande souplesse (éclisse) ;

- ciroir ou peleuse (aujourd'hui mécanisé) destiné à écorcer les brins d'osiers qui prendront alors le nom d'osier blanc ;

- batte qui est une sorte de marteau plat, a deux fonctions : en premier, égaliser par tassage les motifs de tressages entre les montants au cours des phases successives de fabrication ; en second, le trou calibré dans le bout du manche est une solide clé qui aide au pliage des brins de très forte section.

D'autres outils non spécifiques complètent l'outillage : serpettes, poinçons, maillet en bois et sécateur dont l'usage s'est généralisé tant pour la récolte que pour le travail à l'atelier.

Citéo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales