Pays de Châteaubriant concert blues slam Gilles et Jacques lundi 20 octobre à 20h30 à La Glérésie à La Grigonnais
Visiter
Voir la carte du pays
Vous êtes dans : Visiter |  Château de Châteaubriant |  Le château médiéval | 
Le château médiéval

Châteaubriant, place forte située sur les Marches de Bretagne, dispose d'un système défensif élaboré et son rôle Donjon et remparts nord du château de Châteaubriant Donjon et remparts nord du château de Châteaubriant militaire est patent. Peu à peu, diverses constructions vont en modifier l'aspect.

Reconstruit au XIVème siècle sur l'ancien noyau castral, le château comprend le donjon, bâti sur les fondements du XIème, doté de murs de plus de 3,5 mètres d'épaisseur, et une enceinte pontuée de tours demi-rondes du XIIIème siècle qui délimite une haute cour et une basse cour accessibles chacunes par un châtelet.

Le premier châtelet, le pavillon des champs qui marque l' entrée principale de la basse cour, est construit à la fin du XIVème siècle et subira d'importantes transformations au XVIème siècle lors de la construction de la galerie sud. Le second châtelet permet d'accéder à la haute cour où se trouvent notamment le logis seigneurial et la chapelle.

La chapelle a été construite aux XIIème et XIIIème siècles. D'importantes modifications y ont été effectuées depuis Fondations romanes de la chapelle du château de Châteaubriant Fondations romanes de la chapelle du château de Châteaubriant sa fondation, notamment la surrélévalation du sol, et dans la partie ouest le logis du chapelain. Les sondages archéologiques ont permis de mettre au jour les premières fondations romanes : porte, colonnettes et lavabos. Les travaux de restauration achevées en 2005 ont fait réapparaître des peintures murales à caractères géométriques. Un pavement de terre cuite qui dessine une élégante rose date de la fin du XVème siècle.

Attenant au donjon, le petit et le grand logis forment un ensemble en équerre. Leur construction date du XIVème siècle. Le grand logis partage avec le donjon un double escalier à vis. Françoise de Dinan, après la mise à sac du château suite à son siège en 1488, engagea des modifications avec ouvertures de baies dans le logis et le donjon, et aménagement de cheminées à décor flamboyant.

Citéo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales