La concertation pour l'élaboration du Schéma de Cohérence et du Plan Climat est lancée
Visiter
Château de Châteaubriant
Voir la carte du pays
Exposition Le Coeur d'Anne de Bretagne au château de Châteaubriant
Le château de Châteaubriant accueille une prestigieuse exposition à l'occasion du 5ème centenaire de la mort d'Anne de Bretagne du 14 juin au 28 L'écrin funéraire du coeur d'Anne de Bretagne est à découvrir au château de Châteaubriant L'écrin funéraire du coeur d'Anne de Bretagne est à découvrir au château de Châteaubriant septembre 2014. Sur plus de 300 m2, près de 80 oeuvres sont rassemblées autour du coffret en or : manuscrits, peintures, monnaies, objets d'art, sculptures.

Après l'exposition « Sortie de boîte[s] » durant l'été 2013, qui a accueilli près de 12 000 visiteurs, les collections du musée Dobrée de Nantes investissent à nouveau le château de Châteaubriant depuis le samedi 14 juin 2014 pour une nouvelle exposition historique dénommée « Le coeur d'Anne de Bretagne ».

Les équipes de Grand Patrimoine de Loire-Atlantique se sont en effet penchées sur une oeuvre célèbre du musée Dobrée : l' écrin du coeur de la duchesse et reine, conservé par le Département depuis 1886.

Les résultats de leurs découvertes donnent lieu à l'organisation de cette nouvelle exposition qui présente la synthèse d'un siècle et demi de connaissances accumulées autour de ce joyau d'orfèvrerie de la fin du Moyen Âge.

Aux vestiges du couvent des carmes, où le coeur fut déposé, sont associés des peintures, des manuscrits, des monnaies. Ce corpus est complété par des prêts accordés par des institutions religieuses.

En cinq séquences successives, le parcours de l'exposition permet de découvrir les mystères de l'écrin funéraire du coeur d'Anne de Bretagne.
Des panneaux explicatifs retracent les funérailles fastueuses d'Anne de Bretagne qui se sont déroulées en 1514 à Paris Des panneaux explicatifs retracent les funérailles fastueuses d'Anne de Bretagne qui se sont déroulées en 1514 à Paris
Séquence 1 : Le coeur au tombeau

L'écrin du coeur d' Anne de Bretagne est déposé le 19 mars 1514 au couvent des carmes de Nantes, « en un coffre d'acier fermant à clef, entre son père et mère ». En effet, à son décès en 1488, le duc de Bretagne François II est enterré au couvent aux côtés de sa première épouse Marguerite de Bretagne. Afin d'honorer la mémoire de ses parents, Anne obtient le transfert du corps de sa mère.

Pour magnifier l'emplacement de ces sépultures, elle demande au peintre et enlumineur Jehan PERREAL de concevoir un somptueux tombeau. Ce monument en marbre de Carrare est réalisé entre 1502 et 1507. C'est sous ce tombeau sculpté, entre les cercueils de ses parents, que le coeur d'Anne est placé.

Séquence 2 : Anne et les images du pouvoir
Les gisants des parents d'Anne de Bretagne sont placés de part et d'autre du joyau d'orfèvrerie au château de Châteaubriant Les gisants des parents d'Anne de Bretagne sont placés de part et d'autre du joyau d'orfèvrerie au château de Châteaubriant
À la fin du 15ème siècle, l'invention de l' imprimerie permet une large diffusion de supports écrits et illustrés standardisés et révolutionne la transmission de la connaissance, mais aussi de la propagande.

Anne de Bretagne sait mettre à profit les évolutions de la fin du Moyen Âge, passant du manuscrit à l'imprimé, des symboles à l' image de soi. L'écrin du coeur alliant personne et symbole en est la parfaite expression.

Séquence 3 : Funérailles en grande pompe

Anne de Bretagne meurt le 9 janvier 1514 à Blois. Le cérémonial fastueux des funérailles est organisé par le « conseil du roi ». Pierre CHOQUE, dit Bretaigne, héraut d'armes de la reine, l'attribue à François d'Angoulême, futur François 1er.

Des doubles obsèques d'Anne de Bretagne sont organisées : celles du corps à Saint-Denis et celles du coeur à Nantes. Elles sont le reflet de la L'exposition « Le Coeur d'Anne de Bretagne » au château  de Châteaubriant présente les techniques du programme de recherches scientifiques L'exposition « Le Coeur d'Anne de Bretagne » au château de Châteaubriant présente les techniques du programme de recherches scientifiques dilaceratio corporis (ou division du corps) au moment de l'inhumation. Cet usage, courant depuis le 10ème siècle, permettait au défunt de montrer son attachement à un ordre religieux, à une ville, une région ou un royaume en y faisant déposer son coeur.

Séquence 4 : Un coeur convoité

L'écrin du coeur d'Anne de Bretagne demeure dans le tombeau du couvent des carmes durant près de trois siècles. À la Révolution, il est saisi et transféré à la Monnaie de Paris pour y être fondu.

Mais, reconnu Monument des Sciences et des Arts, il est finalement conservé à la Bibliothèque nationale. Il est demandé par la Ville de Nantes en 1819 à des fins d'exposition. Il n'est visible qu'à partir de son transfert au musée départemental d'archéologie, futur musée Dobrée, en 1886.

Séquence 5 : Analyses scientifiques du coeur et présentation en 3D Un écran tactile permet de manipuler virtuellement l'écrin funéraire en 3 dimensions Un écran tactile permet de manipuler virtuellement l'écrin funéraire en 3 dimensions

Un vaste programme de recherches scientifiques inédites et innovantes a été mené pour améliorer la connaissance globale de l'écrin du coeur d'Anne de Bretagne.

D'une part, de longues recherches en archives, tant locales que nationales, et la consultation minutieuse de l'imposante bibliographie ont levé les zones d'ombre qui persistaient sur des périodes de l'histoire mouvementée de ce précieux objet.

D'autre part, la science livre aujourd'hui de nouvelles informations : une analyse physique poussée des composants, des micro-observations sous loupe binoculaire et une modélisation 3D de haute précision ont été conduites par une équipe pluridisciplinaire réunissant historiens de l'art, ingénieurs et restaurateurs.

Pour la première fois, les visiteurs de l'exposition peuvent manipuler en 3D virtuellement cette pièce exceptionnelle grâce à un écran tactile relié à un grand écran. Cette présentation 3D exceptionnelle a été menée à bien grâce notamment à un expert informatique, Stéphane JUPIN, résidant au Petit Auverné.

Exposition visible du 14 juin au 28 septembre 2014 au château de Châteaubriant

Ouverture tous les jours (sauf le mardi) de 11h00 à 18h30

Entrée gratuite

Renseignement au 02 40 28 20 20 pour les visites guidées

Un grand écran permet de découvrir tous les détails du joyau d'orfèvrerie comme sa couronne d'or Un grand écran permet de découvrir tous les détails du joyau d'orfèvrerie comme sa couronne d'or
Citéo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales