La concertation pour l'élaboration du Schéma de Cohérence et du Plan Climat est lancée
Voir la carte du pays
Vous êtes dans : Visiter |  Festival Chant Libre |  Tété | 
Tété

Tété est un chanteur à part dans le paysage de la chanson française. Comme Corneille, il est d'origine africaine (son père est sénégalais et Tété est né à Dakar le 25 juillet 1975) et comme lui, la France l'a adopté. Français par sa mère, martiniquaise, Tété n'a que deux ans lorsqu'il arrive à Bordeaux. Il quitte pourtant bien vite le sud-ouest de la France car ses parents divorcent, une fêlure qui marquera sans doute les thèmes de ses chansons, pétries d'humour et d'une sensibilité à fleur de peau. Tété en concert à Châteaubriant le 20 novembre 2010 Tété en concert à Châteaubriant le 20 novembre 2010

Après Bordeaux, c'est Saint-Dizier et ses cieux moins cléments qui serviront de cadre à l'enfance, puis à l'adolescence, du jeune Tété. Froid, brume, neige seront les premières inspirations de Tété dont on sent, au fil des compositions, une influence très anglo-saxonne. Il faut dire que sa mère lui fait découvrir très jeune le jazz, Bob Dylan et les Beatles dont on sent, surtout pour ces derniers, une vraie influence dans ses chansons.

Sa mère lui offre d'ailleurs, à 15 ans, sa première guitare sèche. Tété ne lâchera plus cet instrument qui tintera d'une coloration « folk » la plupart de ses albums même si à l'époque, il écoute également beaucoup de hip-hop. Dès le lycée, il se met à composer, souvent en anglais et avec des amis, il décide de se produire dans les bars du Nord-Est de la France, notamment à Strasbourg et à Nancy.

La province devient bientôt trop étroite pour lui et à la fin des années 90, le jeune auteur-compositeur interprète décide de monter seul à Paris où il passe une année entière à écrire de nouveaux titres et à écumer les bars pour se frotter à un nouveau public. Peines de coeur, révoltes en demi-teinte, jeux de maux aux arrangements subtils lui valent très vite de nombreux fans et Tété ne tardent pas à se faire remarquer des maisons de disque.

Il sort en 1999 une première démo de quatre titres intitulée « Préambule ». Il signe en 2000 un vrai contrat avec un label et son premier album, « l'air de rien », rencontre un énorme succès, aussi bien public que professionnel. Il faut dire que Tété n'a pas attendu le succès. Les promos ne sont pas pour lui une fin en soi et c'est sur scène qu'il s'est rôdé et a su conquérir un public, fidèle et conquis par son univers tendre et caustique. Il aime à brosser les portraits de ses rencontres, de ses amours ou de ses « envies », entre pop et blues, entre vague à l'âme et sourire au bord des lèvres, ce qui donne « Une bonne paire de claques » à la chanson française.

Pour faire profiter un maximum de gens de ses prestations scéniques, « Par Monts et Vallons », un album live, sort en 2003. Très vite, Tété part en studio et enregistre un nouvel album, plus recherché dans les arrangements, influence du groupe Les Valentins, venu l'aider, oblige.

Ce sera l'excellent « A la faveur de l'automne » qui devient pour Tété, et oui, déjà, l' album de la consécration. La suite des événement, c'est "Le Sacre des Lemmings et autres contes de la Lisière", nouvel album paru en 2006, toujours plus représentatif de son univers particulier.

Citéo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales