La concertation pour l'élaboration du Schéma de Cohérence et du Plan Climat est lancée
Voir la carte du pays
Stèle en mémoire du camp de Choisel à Châteaubriant
22.10.2016
Une stèle en mémoire du camp d'internement de Choisel a été inaugurée le samedi 22 octobre 2016 à Châteaubriant.
Une stèle en mémoire du camp de Choisel a été inaugurée le 22 octobre 2016 à Châteaubriant Une stèle en mémoire du camp de Choisel a été inaugurée le 22 octobre 2016 à Châteaubriant
Ce camp situé sur l'ancien champ de course de Choisel était le plus important des quatre camps créés en juin 1940 à Châteaubriant pour accueillir les prisonniers de l'armée française suite à la débâcle. A la fin de l'année 1940, Châteaubriant a ainsi hébergé jusqu'à 45 000 prisonniers.

En janvier 1941, les prisonniers de l'armée française ont quitté le camp de Choisel pour l'Allemagne. En mars 1941, le camp accueille les nomades et tsiganes du département de la Loire Atlantique.

Puis en avril, les premiers prisonniers politiques sont internés. En mai 1941, ce sont plus de 150 militants communistes provenant des prisons de Poissy et Clairvaux qui y sont emprisonnés.

Le 20 octobre 1941, l'assassinat du lieutenant-colonel Karl Hotz à Nantes par un commando de jeunes résistants communistes des bataillons de la jeunesse (Spartaco Guisco, Gilbert Brustlein, et Marcel Bourdarias) entraîne l' exécution de 27 prisonniers du camp de Choisel le 22 octobre 1941 dans la carrière de la Sablière à Châteaubriant.

Parmi ces prisonniers, figure Guy Môquet jeune militant communiste qui est âgé de seulement 17 ans.

Le 15 décembre 1941, ce sont 9 nouveaux prisonniers du camp de Choisel qui sont exécutés à l'étang de La Blisière, dans la forêt de Juigné-des-Moutiers.

Au premier trimestre 1942, huit autres détenus du camp de Choisel seront fusillés à Nantes.

Le 15 mai 1942, le camp de Choisel est officiellement fermé par les autorités allemandes. Il devient une base logistique pour l'armée allemande.

Le camp de Choisel sera rouvert en septembre 1944 par les autorité françaises pour y emprisonner des collaborateurs dans le cadre de l'épuration. Il sera fermé définitivement à l' automne 1946.
La Ville de Châteaubriant a accueilli 45 000 prisonniers répartis dans 4 camps en 1940 La Ville de Châteaubriant a accueilli 45 000 prisonniers répartis dans 4 camps en 1940
Citéo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales