La concertation pour l'élaboration du Schéma de Cohérence et du Plan Climat est lancée
Entreprendre
Actualité des entreprises du Pays
Voir la carte du pays
Véronique Schaaf présente les mesures de soutien aux entreprises
01.04.2016
Véronique Schaaf, Sous-Préfète des arrondissements d' Ancenis et de Châteaubriant, a présenté le vendredi 1er avril 2016 aux dirigeants d'entreprises les mesures de soutien de l'Etat pour la compétitivité et l' emploi lors d'un petit déjeuner organisé au lycée Lenoir-Môquet à Châteaubriant. Véronique Schaaf,Sous-Préfète d'Ancenis et de Châteaubriant, a présenté les mesures de soutien aux entreprises Véronique Schaaf,Sous-Préfète d'Ancenis et de Châteaubriant, a présenté les mesures de soutien aux entreprises

Pendant plus de deux heures, 40 dirigeants d'entreprises ont pu prendre connaissance des mesures gouvernementales, et débattre avec les partenaires de l'emploi pour poursuivre l' amélioration des dispositifs publics.

Le 1er avril 2016 est la date d' entrée en vigueur de la deuxième étape du pacte de responsabilité et de solidarité lancé par l'Etat depuis le 31 décembre 2013. Il représente 41 milliards d'euros de réduction de fiscalité et de charges sociales sur le travail à l'horizon 2017 afin de soutenir la compétitivité des entreprises.

Le Crédit Impôt Compétitivité Emploi (CICE) s'est traduit par une aide de 15 M€ aux entreprises de l'arrondissement de Châteaubriant dont 7 M€ d'imputation se traduisant par une réduction d'impôt à 900 entreprises (7 800 € par entreprise), et 8 M€ de restitution à 1 122 entreprises (7 100 € par entreprise).

Le CICE a permis d' améliorer la trésorerie des entreprises. Didier Elin, Dirigeant de Team Plastique, a souligné que cette aide a été bienvenue. Gérard Thuet, Président de la FMGC considère que c'est même la première aide substantielle accordée aux entreprises depuis 10 ans en France.
Les mesures de soutien à l'emploi ont été présentées à 40 dirigeants d'entreprises de l'arrondissement de Châteaubriant Les mesures de soutien à l'emploi ont été présentées à 40 dirigeants d'entreprises de l'arrondissement de Châteaubriant
La baisse de la fiscalité s'est traduite par une réduction de 39 M€ en 2014, et de nouveau 39 M€ en 2015 en faveur des entreprises sur l'arrondissement de Châteaubriant, ce qui est significatif sachant que les bases ont augmenté du fait des investissements réalisés.

Le CICE est prolongé en 2016, et le Président de la République a annoncé une pérennisation à partir de 2017 sous forme d'allègement de cotisation.

Le suramortissement initié depuis 2015 a facilité le financement des investissements des entreprises. Gérard Thuet a témoigné de l'intérêt de ce dispositif qui a permis d'éviter le recours à un leasing pour installer une nouvelle machine d'usinage en 2016. L'aide est extra comptable ce qui permet de ne pas impacter le résultat net de l'entreprise.

Didier Elin a indiqué que cela lui a permis de changer une machine ancienne en plus de l'acquisition prévue de 2 nouvelles machines dans le cadre de l' extension de son usine de thermoformage à Châteaubriant.
Stéphane Genet a rappelé que pour pouvoir recruter il fallait du travail et que les chantiers se trouvaient actuellement surtout sur les grandes agglomérations voisines Stéphane Genet a rappelé que pour pouvoir recruter il fallait du travail et que les chantiers se trouvaient actuellement surtout sur les grandes agglomérations voisines
Concernant l' aide de 4 000 € à l' embauche dans les TPE et PME, ce sont 62 mesures d'aides qui ont été accordées sur l'arrondissement de Châteaubriant. Ce nombre est supérieur aux objectifs initiaux.

Pour autant, Stéphane Genet, Dirigeant d'EMCG, souligne que le secteur de la construction se maintient localement grâce à des chantiers sur les agglomérations voisines à Nantes, Rennes, et Angers, mais les commandes sur le territoire se font rares.

Jacques Bondu, Dirigeant de SDI Sign'Enseigne, observe qu'il faudrait aider les entreprises à ne pas débaucher trop vite. Il cite son entreprise qui a dû licencier 2 collaborateurs, et est actuellement en sous-effectif. Mais, il hésite à réembaucher.

Mme la Sous-Préfète a rappelé qu'il existait une aide au chômage partiel où le coût est partagé entre l'entreprise et l'Etat. Gérard Thuet a acquiescé en soulignant que le dispositif a été simplifié. Le couplage avec une formation permet de traverser les périodes de basse activité.

Arnaud Laverne, dirigeant de Deltacab, s'est demandé si il ne faudrait pas carrément supprimer toutes les charges sociales pour les collaborateurs rémunérés Véronique Viol, directrice de l'abattoir Castel Viandes, a souligné qu'il convenait d'aider les jeunes à rechercher activement un emploi Véronique Viol, directrice de l'abattoir Castel Viandes, a souligné qu'il convenait d'aider les jeunes à rechercher activement un emploi au SMIC au lieu d'avoir recours à des allègements et des aides.

Alain Malgogne, dirigeant des Transports Malgogne, a poussé un cri d'alarme sur la situation des transporteurs routiers de marchandises en France qui ont dû se replier sur le marché national et font face à une concurrence croissante des entreprises d' autres pays européens qui ont des charges sur les salaires beaucoup plus basses.

Cela pose la question de l' absence d' harmonisation sociale dans l' Union européenne, et du recours autorisé aux travailleurs détachés.

Gérard Thuet a illustré la situation en indiquant que les clients de la FMGC s'occupaient désormais du transport des pièces produites par la fonderie dès la sortie de l'usine. Le résultat est que sur 20 camions par jour, seulement 2 ou 3 sont désormais issus des Transports Malgogne. La quasi exclusivité des sociétés qui interviennent sont allemandes avec des chauffeurs en situation de travailleurs détachés issus des pays de l' Europe orientale.

Alain Malgogne se demande si il ne faudrait pas développer des établissements dans ces pays de l' Europe orientale pour retrouver des marchés de transport Arnaud Laverne s'est demandé si il ne fallait pas supprimer toutes les charges sur les personnes rémunérées au SMIC au lieu de pratiquer des allègements Arnaud Laverne s'est demandé si il ne fallait pas supprimer toutes les charges sur les personnes rémunérées au SMIC au lieu de pratiquer des allègements au niveau européen. Mais, cela n'étant pas bien perçu par l'administration de l'Etat, le risque est grand d'être confronté à des observations des différents services, voire des contrôles notamment fiscaux, alors qu'une telle démarche serait pourtant tout à fait respectueuse du droit européen, et pourrait consolider l'activité des entreprises françaises.

Mme la Sous-Préfète a souligné que l'administration de l'Etat renforçait le contrôle des prestations de services internationales pour éviter les pratiques illégales dans les situations de certains travailleurs détachés.

Christèle Cayot
, Conseillère à l'agence Pôle Emploi de Blain, a présenté le dispositif d' accompagnement intensif des jeunes qui a permis à 63 % des 120 jeunes accompagnés de retrouver un emploi, à 2 % de créer leur entreprise, et à 4 % de s'inscrire dans une formation.

Jean-Louis Dornier, Directeur de la Mission Locale Nord Atlantique, a souligné l'avantage du nouvel accompagnement expérimental " Garantie Jeunes" qui aide à l'intégration dans l'emploi de jeunes qui ne sont pas en études et en formation. Un partenariat est notamment engagé avec l' agence d'intérim Adecco de Châteaubriant-Blain.

Site Internet : www.economie.gouv.fr/pacte-responsabilite/entreprises
Citéo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales