La concertation pour l'élaboration du Schéma de Cohérence et du Plan Climat est lancée
Entreprendre
Actualité des entreprises du Pays
Voir la carte du pays
Variscan a déposé un permis de recherche minière à Abbaretz
17.07.2013

Le 17 juin 2013, le premier permis exclusif de recherche de mines depuis 30 ans en France a été attribué par le Ministère du Redressement productif à la société Variscan Mines pour un site dénommé Tennie situé au nord de la Localisation des principaux gisements de minerais métalliques en France Localisation des principaux gisements de minerais métalliques en France Sarthe. Cette société a déposé également un demande de permis sur le Sud du Pays de Châteaubriant.

Variscan Mines est une société de droit français (Société par Actions Simplifiée à Associé Unique) au capital de 200 000 € créée le 8 décembre 2010, localisée à Orléans, et comprenant une équipe de 5 ingénieurs français spécialisés dans la prospection minière ayant un parcours pour une majorité d'entre eux au sein du BRGM. La société comprend un associé unique qui apporte les capitaux : l'entreprise australienne PlatSearch NL qui est basée à Sydney.

La société Variscan Mines a déposé le 1er décembre 2011 auprès du Gouvernement une demande de permis exclusif de recherche de mines ( PERM) au Sud du Pays de Châteaubriant sur une bande de 278 km2 intégrant l'ancien site d'exploitation d'étain d'Abbaretz.

Les substances faisant l'objet de la demande de permis sont l' étain, le tungstène, l'or, l'argent, le niobium, le tantale, le molybdène, le lithium, l'indium, le germanium, et toutes substances connexes.

Pour mémoire, Abbaretz a été le second site producteur d'étain français après le gisement alluvial de Saint-Renan (Finistère), avec une exploitation à ciel ouvert de 1951 à 1957 produisant 4 000 tonnes de concentré de cassitérite à 67 % d'étain. Localisation des 1ères demandes de permis de recherche minière de Variscan en Europe Localisation des 1ères demandes de permis de recherche minière de Variscan en Europe

Le permis exclusif de recherches est sollicité pour une durée de 5 années renouvelables, et pourrait prendre le nom de PERM Beaulieu.

La superficie de 278 km² du permis s'étale sur 16 Communes dont 9 sont situées sur le Pays de Châteaubriant : Abbaretz, Grand Auverné, La Grigonnais, La Meilleraye de Bretagne, Marsac sur Don, Nozay, Puceul, Saffré, et Vay.

Un dossier de présentation du projet a été communiqué en 2012 par la Préfecture à chacune des 16 Communes qui ont été invitées à exprimer un avis consultatif. Le projet a également été présenté lors de la séance du 30 mai 2013 du Conseil Municipal d'Abbaretz.

Contexte du projet et étapes de la recherche des gisements miniers

Variscan Mines souligne que la France est extrêmement dépendante des importations en ce qui concerne ses approvisionnements en matières premières métalliques, alors même que les techniques de recherche et d'exploitation ont beaucoup évolué au cours des 10 dernières années, rendant crédible le développement de projets d'exploration et d'exploitation sur le territoire national. Localisation du 1er permis de recherche minière attribué à Variscan le 17 juin 2013 Localisation du 1er permis de recherche minière attribué à Variscan le 17 juin 2013

La société Variscan Mines a déposé dès fin 2011, cinq demandes de PERM, 3 en Région Pays de la Loire dont celui de Tennie qui vient d'être accordé et celui de Beaulieu (Sud du Pays de Châteaubriant), 1 en Région Bretagne (Sud du Pays de St Brieuc), et 1 en Région Bourgogne.

Le choix du PERM Beaulieu est motivé par la probabilité de présence d'un ou plusieurs corps de minerais possédant les caractéristiques suivantes :

- Etre suffisamment importants pour justifier d'une exploitation sur plusieurs décennies (au moins 30 ans). La durée de l'exploitation est en effet un élément essentiel pour la planification de l'après-mine et la reconversion des installations à des finalités post-extractives (fourniture d'eau agricole, énergie géothermique,...).

- Pouvoir justifier d'une exploitation souterraine profonde. Les technologies actuelles permettent d'envisager de réaliser un maximum d'opérations industrielles « au fond » de la mine, hors de la biosphère, et de ne conserver en surface que les produits commercialisables. Ce type d'exploitation réduit drastiquement l'impact environnemental d'une exploitation minière et autorise ainsi son insertion dans des zones à forte densité de population ou aux écosystèmes fragiles.

- Développer en France une production de métaux pour l' industrie nationale et européenne qui garantisse à ses clients des métaux produits suivant des normes de haute qualité environnementale.

Variscan Mines s'engage à dépenser 10 millions d'euros sur 5 ans pour mener à bien l'exploration du PERM « Beaulieu » sous réserve de succès dans sa démarche.

Cet engagement sera de 5 millions d'euros minimum au cours des 3 premières années. Il sera suivi d'un nouvel engagement minimum de 5 millions d'Euros pour les deux années suivantes si les conclusions de l'étude de préfaisabilité s'avèrent positives.

Les travaux seront focalisés sur une exploration exhaustive dans la tranche des 500 premiers mètres de profondeur. Cette exploration, fondamentalement guidée par les travaux de géophysique aéroportée et héliportée, s'étalonnera sur le gisement d'Abbaretz, pour lequel seront rechercher des extensions latérales et profondes susceptibles de présenter un intérêt économique. Elle se conclura par une étude de préfaisabilité qui décidera de l'opportunité d'engager une deuxième phase de travaux.

Cette deuxième phase, de deux années, correspondra à la faisabilité du projet. Elle aura pour objectif d'établir les réserves prouvées suivant les normes internationales, le design de la mine et des unités de production, et de réaliser l'étude d'impact. Il s'agira alors d'évaluer la faisabilité bancaire du projet d'exploitation.

Retombées économiques possibles pour le Pays de Châteaubriant

Suite à la phase de recherche durant 5 ans qui va représenter un investissement évalué à 10 millions d'euros, si les résultats sont concluants, la mine sera construite.

L'investissement pour l' aménagement et l'exploitation de la mine pourrait s'élever de 300 à 500 millions d'euros.

L'activité pourrait générer la création de 150 à 300 emplois directs pour l'exploitation de la mine, et près de 1 000 emplois induits.

Document téléchargeable : Diaporama Stratégie Variscan (pdf - 3 Mo)

Site Internet : www.platsearch.com.au

Pour découvrir un article plus récent sur le projet, cliquez ici.

Citéo / eZPublish © Inovagora
Menu haut Contenu Accessibilité Accueil Plan du site Rechercher sur le site Contact Mentions légales